Notre ligne

Page

Cette association n’est pas un outil de combat !

Désolé d’en décevoir certains, cette association n’a pas pour objectif de combattre, d’être contre, de faire la guerre et ou de défendre telle ou telle opinion politique.

Accompagner le CNAR-Abattoir de Chalon-sur-Saône, signifie d’être à ses côtés quand tout peut tanguer, mais aussi quand tout va bien. C’est en cela qu’il faut rapprocher cette association des nombreuses consœurs qui cheminent à côté des grands musées d’Europe. Nous sommes des passionnés des arts de la rue, des festivaliers réguliers ou occasionnels de Chalon dans la rue, des spectateurs des Quartiers de lune, des curieux des sorties de résidences… Bref, tout ce qui concerne les arts de la rue sur notre territoire nous intéresse, nous concerne et nous motive !

Nous voulons devenir un véritable partenaire des différents acteurs des arts de la rue sur notre territoire pour que le lien entre artistes et public se renforce, se consolide, donne naissance à de nouveaux échanges y compris de belle co-créations comme on en a vu ces dernières années quand une compagnie travaille en lien direct avec des habitants de nos quartiers…

Simplement, si nous voulons accompagner le CNAR, faut-il qu’il existe encore, qu’il ait un budget cohérent, les moyens humains de mettre en place une politique attractive. C’est pour cela que nos inquiétudes ne sont pas encore toutes levées et que nous restons vigilants et attentifs à ce qui va se passer dans les mois à venir. Et ce n’est pas qu’une question d’argent !

Il nous faut être attentifs au contenu des projets, aux organisations proposées, aux aides à la création… Tout est lié . Les choix et décisions d’une municipalité ont des conséquences sur le long terme, sur la qualité de la création, sur l’accompagnement des compagnies et par ricochets sur la qualité du festival Chalon dans la rue !

C’est pour cela que nous demandons – et nous espérons bien obtenir – le droit d’être représentés dans les structures de gestion des arts dans la rue à Chalon-sur-Saône ! Ce n’est pas tout d’avoir un Pôle, un CNAR, un festival… si le citoyen, le spectateur, le festivalier est écarté des choix… Une association comme Les Arts dans ma rue a sa place comme véritable partenaire dans les réunions qui impacte l’avenir des arts dans la rue sur notre territoire !

Pour nous aider à devenir un partenaire crédible et de poids, vous le savez tous, il faut être nombreux, très nombreux. En une semaine, nous sommes devenus un groupe qui se compte en centaines… Il faut maintenant devenir des milliers, des milliers à dire au CNAR, aux compagnies, aux artistes de rue : on vous aime, on veut vous garder chez nous, vous aider à créer car c’est vous qui rendez le monde plus humain, plus vivable, plus beau !